Interview Emilien Lamy – Joueur SM1

Petite présentation rapide
Emilien LAMY, 28 ans, je bosse dans un bureau d’études dans l’automobile, en dehors du basket j’adore les voitures anciennes et tout ce qui est des années 60 70.

Depuis quand joues tu au basket ?
J’ai commencé le basket à 12 ans en Benjamin 2.

D’où t’es venu l’envie de jouer au basket ?
Je faisais du tennis depuis un moment et mon frère a commencé le basket, je l’ai rejoint en milieu de saison pour essayer et ça m’a plu.
Il faut dire qu’au tennis je n’aimais pas perdre, j’ai cassé quelques raquettes de colère et réagir comme ça dans un sport collectif c’est pas possible vis à vis de ces coéquipiers, ça m’a canalisé..

Quelles ont été les clubs où tu as joué ?
J’ai commencé à jouer à Héricourt, et il n’y avait plus d’équipe cadets, Mathieu Natale lors d’un match cadet de Belfort contre Héricourt est venu nous voir moi et mon frère pour venir à Belfort sachant qu’on allait changer de club et on a accepté..

Quel est ton palmarès ?
Champion de Franche comté Minimes avec Héricourt en 2004 (pour la petite histoire l’arbitre de ce match était Pierre Natale), Champion de Franche Comté Cadets avec Belfort en 2006,2007, Champion de Franche Comté Seniors en 2010 et 2018.

Qu’est ce que ça fait de jouer avec son frère, qui plus est jumeau ?
C’est génial de jouer AVEC son frère jumeau, mais pas contre.. On ne défend jamais l’un sur l’autre..On se l’est interdit depuis que l’on faisait des 1 contre 1 chez nous tous les jours, tous les soirs, été comme hiver et ça finissais plus en catch qu’en match de basket.. Mais ça nous à bien servi à durcir notre jeu.

Hormis ton frère :), Quel joueur t’a le plus impressionné durant toutes ces années ?
Effectivement, c’est lui qui m’impressionne le plus, j’ai aucune envie de défendre sur lui et d’attaquer contre lui, c’est quasiment impossible..Peut être parce qu’on connais par cœur ce que l’autre va faire..
Autrement au BCB, c’était Médéric Aubry, un super joueur de basket ,un super gars à côté et humble en plus, dommage qu’il ne soit pas resté plus longtemps, j’ai beaucoup appris à mon poste grâce à lui.

Quel est pour toi ton plus beau souvenir collectif ?
Le titre de champion de la saison dernière contre le Besac en finale, où l’on a pris notre revanche contre Pineau, Ahamadi & Co sur la saison d’avant où l’on a perdu le championnat contre Salins.

Personnel ?
La victoire en finale lors de la saison cadet contre Besançon où l’on perd le 1er match et on doit gagner le retour de 1 point de différence par rapport au match aller pour gagner notre 1er championnat cadet.

A contrario, ton plus mauvais souvenir collectif ? et personnel ?
Collectif et personnel… La défaite contre Salins en finale en 2017… horrible !!

Si tu devais changer quelque chose de toutes ces années, ce serait quoi ?
Mes genoux.. Mais là je vais rien dire ils me laissent tranquille cette année.

Enfin comment envisages tu cette fin de saison ? Quels sont les objectifs ?
Il faut plus réfléchir, il faut jouer chaque match comme une finale si on veux prétendre se maintenir ! L’objectif est de gagner assez de match pour pouvoir continuer à jouer à ce niveau l’an prochain.

PETIT QUIZZ :

Attaque ou défense ?
Grosse défense pour aller en attaque

Mer ou montagne ?
Mer

Basket féminin ou masculin ?
Masculin

Tir à 3 points ou dunk ?
Dunk

NBA ou Euroligue ?
NBA

Livre ou TV ?
Livres

Ton match culte ?
Pas vraiment un match mais plutôt une équipe culte, les Bads Boys de Détroit, Rodman, Laimbeer, Thomas, Dumars et compagnie.. Merci à NBA+ qui retransmettait toute la journée des matchs vintages à la télé quand j’étais gosse.

Ta devise ?
C’est lourd un pet ? .. 😉

Bonne devise, et pour y répondre, on demandera à Alexandre JOURDIER lors de la prochaine interview. 😉

Démarrez une conversation

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *